Bienvenue à La Taie N'Art D'Hier ...

 

 A 15 minutes à pied du centre-ville, où vous y trouverez bars, restaurants, musée, commerces, etc., allez à la rencontre des habitants de l'archipel qui se feront un plaisir de vous guider dans les rues de la ville avec ses maisons typiques et colorées comme «un paquet de bonbons».
 
Vous êtes amateurs de ballades ! De photos ! De par sa situation « La Taie N'Art D'Hier » est un excellent point de départ pour vos randonnées sur les hauteurs de St-Pierre.
 
Prenez le temps de visiter «l'Île aux Marins» (à dix minutes de bateau de St-Pierre), son musée «Archipélitude» où vous pourrez y découvrir une partie de l'histoire des hommes de ce petit coin de France en Amérique du Nord.
 
 «Miquelon / Langlade» saura vous séduire par son village, sa nature et ses paysages avec son isthme de sable qui relie les deux îles.

 

Pourquoi La Taie N'Art D'Hier ?

Quel drôle de nom me direz-vous! Une amie, prenant connaissance de notre projet, nous dit un jour sous forme de « boutade », tiens voilà les "Thénardier(s)" ! Le déclic se fait et voilà l'ancienne « Auberge des Vacances » qui change de nom.

Alors petite explication de texte :

"La Taie"( pour taie d'oreiller puisque c'est une chambre d'hôte )

"N'Art" ( Martine ayant une passion pour la décoration intérieure et Gérard est, à ses heures, auteur-compositeur-interprète),

et enfin "D'Hier" puisque le bâtiment renoue avec son passé.

Merci à tous ceux , amis, famille, élu(e)s, administrations, qui nous ont aidés et soutenus pour la concrétisation de ce projet.

La Taie N'Art D'Hier

Histoire du projet

Les premiers propriétaires, M. et Mme. Roger Cormier ont débuté dans les années 70, une activité touristique dans ce bâtiment sous le nom "d'Auberge des vacances".

Après sa vente vers la fin des années 90, l'immeuble ne fut plus utilisé en auberge, amputant ainsi "le parc hôtelier" de l'archipel.

En 2008 / 2009, Martine et Gérard, suite à la perte d'emploi de ce dernier, cherchent un second souffle dans leur vie professionnelle et décident de faire l'acquisition du bâtiment afin de renouer avec sa vocation première.

Deux ans de démarches et de travaux afin de réhabiliter l'immeuble, ce dernier ayant subi quelques dommages avec le temps.

 

 

 

Martine et D'Gé

À aujourd'hui